• Ma version (by Macha)

    Telles trois Barbies que nous ne sommes (heureusement) pas, nous nous sommes retrouvées chez Mahée. Bon bien sûr (commejebossais) je suis arrivée pour me mettre les pieds sous la table et je dois dire qu'elle sont super douées Mahée et MariEva pour faire la raclette. Il a juste fallu trouver le bon fil pour brancher l'appareil (dans le bon trou...) et hop ça chauffait déjà !

    Après avoir raconté trois grosses conneries habituelles (chacune) nous nous sommes goinfrées (le mot est faible n'est rien resté de charcuterie !) de tout, dé li ci eux. Je vois qu'en lisant ces mots tu baves encore bande de blogueurs, eh bien tu as raison !

    MariEva avait fait du Punch en plus ! Léger léger ! Mais au bout de deux verres et demi c'est fou ce qu'on peut raconter comme histoire de cul. Je tiens à m'excuser auprès de mes deux Mquejaime parce que j'ai du en dire plus que de coutume !!! D'ailleurs MariEva en a piqué un roupillon dans le canapé. Avec l'un des trois chats (tout marche presque par trois chez Mahée)...

    Du coup on en a profité pour dire du mal d'elle, Mahée et moi (tsss nan je déconne c'est juste pour voir si elle lira !!).

    Tout ça pour dire qu'à trois plombes du mat on se bidonnait devant les tests d'un journal que Mahée ACHETE (je peux pas croire ça... Encore elle nous aurait dit qu'on lui a prêté ou donné ou même qu'elle l'aurait piqué chez le dentiste mais NON elle l'achète ! Et le dit en plus !) : Glamour ! Pire que Cosmo et Jalouse réunis (hein ? Heu jleslischezledentistemoi)... Bref nous avons ri comme trois baleines échouées.

    Puis après avoir parlé de la moitié de Bloggland (avec moultes questions des 2 Mquejaime vu que je ''vous'' connais mieux qu'elles qui débutent ici) nous avons décidé de brancher ENFIN cet appareil à Karaoké.

    Et là aussi chez nous les neuronnes doivent être en trio. On a jamais réussi ! Enfin heu si ça a marchouillé. Sans micro. Bon tant mieux pour les voisins ! Puis sans image. Bon heuuu. Puis sans plus rien du tout !! Manquait qu'une guitare sèche y avait déjà les bougies on aurait pu chanter des vieux tubes des 70's tout en fumant l'encens qu'il restait !

    Mais sagement, vers six heures du morning on the pink city nous avons (plus ou moins sagement) regagné les trois chambres du home sweet home de notre hôtesse, et dodo jusqu'à midi pour moi (j'avions mis le réveil).

    Elles étaient déjà wake up, en nuisette (rose pour MarieEva, noire à pois blanc pour Mahée) vautrées sur le canapé, la zapette à la main en train de danser sur des rythmes hispano mais moi je pige pas un mot (les deux sont espagnoles de naissance ! Si si même la blonde je te jure !!). Ensuite brunch où j'ai fini le pot de Nutella hummmm et douche parce que bien sûr moi je rebossais le dimanche !

    J'suis partie au fin fond de l'Ariège honorer mon nouveau job dont je te parlais (peut-être) sur une note de mon blog, avec le sourire aux lèvres et les fous rires de la veille en tête.

    Elsa et Marie je vous aimeuhhh fortissiMOT.

    On refait ça bientôt dites ?

    Macha/Marie en direct des studios de la Pink City zone One !

    Musique de fond : ben heu l'autre là qui can leave his hat on !

    Humeur : bonne bonne bonne


    3 commentaires
  • Puisqu'il en faut toujours une, et qu'il faut bien commencer... Premiers pas en solo de la moins (ou la plus... devinez !) déjantée des 3M.

    Plaisirs rares, mais point solitaires... Que ceux partagés cette nuit par notre trio, chacune vous donnera sa version, mais sachez messieurs que point n'est besoin de mâles parfois pour vivre une nuit de folie ! Je passerais rapidement sur un cours de danse orientale, qui m'a rappelé si besoin est, qu'il est des muscles dans mon corps que j'avais oublié. Nota :objectif futur, devenir une danseuse acceptable et trouver le spectateur attentif qui saura apprécier mes déhanchés sensuels ! J'oublierais ces quelques minutes d'absence sur le canapé pour récupérer de ma nuit de vendredi. Mais je retiendrais la complicité, les éclats de rire, les conversations qui finallement arriveraient à faire rougir certains, embarrasser d'autres, ou peut-être faire naître des images pour le moins... Non je n'en dirais pas plus ! je laisse à votre discrétion le droit d'imaginer...

    Marieva


    5 commentaires
  • Nous vous l'avions promis ce questionnaire/réponses... le voilà !!!

    NB : les "3M" ne se sont pas consultées pour répondre, chacune dans son coin lol

    Bonne lecture et LACHEZ VOS COMM'S !!!

    1 – L'AVARICE

    Que penses-tu de l'avarice et... quelle valeur a pour toi l'argent ?

    Marieva :

    L'argent ce n'est pas important quand on en a, ça devient vital quand on en manque.

    J'en ai manqué, beaucoup... Maintenant ça va à peu près. Mais si on dit qu'il ne fait pas le bonheur, c'est quand même plus simple quand on ne compte pas sans arrêt ! Et j'aime pouvoir m'offrir des fantaisies de temps à autre ! Je connais la valeur de l'argent, je fais en sorte que mes enfants ne croient pas qu'il pousse sur les arbres (soupir...) mais pour eux ce n'est pas si simple.

    Les radins je déteste, j'ai vécu avec un père radin c'est l'horreur !

    Mahée :

    Plus on donne, plus on reçoit ! En Espagne on dit que si tu remplis trop ton sac il craque. J'ai connu la faim et la guerre –entre autres laideurs- alors je sais relativiser bien des choses, tout comme mes fils...

    J'ai trop de points faibles pour être grippe-sou : les fringues, la papeterie, le high tech... faire plaisir à ceux que j'aime dès que je peux...

    Bref, l'argent c'est important et je l'aime (je n'ai pas toujours dit ça !), j'en veux, ça protège d'une certaine manière et ça donne de l'indépendance surtout mais, le garder coûte que coûte, ça ne rend pas plus heureux !

    NB : Je vomis les radins !!!

    Macha :

    J'ai longtemps dit haut et fort que l'argent ne comptait pas car je n'en ai jamais eu ! J'ai un peu changé d'avis depuis que j'ai ‘'grandi'' et que je bosse... Je me rends compte que l'argent, certes ne fait pas le bonheur mais putain quand t'en as, le bonheur te coûte moins cher ! J'essaye de vivre avec peu [même si j'en gagne beaucoup mais je le répète je travaille PEU donc j'en ai PEU !! Rires] et de ne pas le dépenser trop. Mais j'ai parfois des boulimies d'achats... Jamais inutiles mais... Et je tente d'apprendre la valeur de l'argent à mes enfants. Je rajoute également que je déteste les radins... Puisque tout de même, c'était la question !!!


    2 – LA COLERE

    Te mets-tu en colère et si oui... qu'est-ce qui t'exaspère ?

    Marieva :

    Je me mets en colère, souvent...

    Contre les incompétents, les cons, ceux qui croient tout savoir... et la liste est longue ! Mais contre moi-même le plus souvent, mes faiblesses, mon inaction, ma passivité face a certaines choses de la vie... Contre la vie aussi qui m'a joué de drôles de tours cette garce. J'essaye de la contenir, ma colère, parce que c'est trop destructeur !

    Mahée :

    Mon précepte : nous avons tous le libre arbitre, à tous moments...

    Je pète les plombs face à l'injustice et à la trahison, c'est animal chez moi... une vraie louve (lol) ; faut pas non plus toucher à mes plates-bandes ou à la chair fraîche dans mon lit (mdr) ...je suis entière et passionnée, parfois excessive et soupe au lait, je ne parviens pas à soigner ça... ouais, disons-le, colérique par moments, mais... par contre en quasi-permanence contre mes erreurs... j'en ai tant fait et je les paie –cher- là !

    Macha :

    A peu près tous les jours oui. Contre tout ! Contre la chaudière qui ne fonctionne pas [pas d'eau chaude depuis trois jours les filles ayez pitié !!] contre le PC qui rumine lent, contre les cons mais y en a trop, contre moi-même surtout...

    Un rien m'exaspère et je me soigne... Promis !!


    3 – L'ENVIE

    Es-tu envieuse... jalouse et quelle différence fais-tu ?

    Marieva :

    Jalouse comme une lionne quand on touche a ce qui m'appartient, mais jamais a mauvais escient. Je fais le tri, mais gare a celle qui empiète sur mon territoire c'est à ses risques et périls *sourire*.

    Envieuse non, parce qu'être envieuse c'est regretter ce qui arrive a ceux que tu aimes. Ma sœur est ainsi, et je ne crois pas que ça la rende heureuse. J'aime me réjouir pour les autres, même si parfois je peux les jalouser un peu sur des détails, surtout au niveau de la personnalité. Je pense au culot de Macha par exemple que j'aimerais avoir certains jours *rires*

    Mahée :

    L'envie ? Non ! je ressens bien plus d'admiration que d'envie pour ceux qui ont/sont plus ci ou ça. Pour des raisons différentes, par exemple, j'admire Marieva et Macha, peut-être ne le dis-je pas assez souvent ! Voilà c'est dit ;-)...

    Les «envieux» m'amusent et m'énervent... je joue avec eux, ce n'est pas joli mais c'est comme ça... la connerie m'a toujours lacérée !

    La jalousie ? seulement en amour et si j'ai des motifs de l'être (une parole est une parole, je ne pardonne pas la trahison ou la mauvaise foi... il faut savoir partir avant de mentir, pense-je !) dans les rapports amoureux je suis monogame mais, si j'ai confiance, partisane du «vivre et laisser vivre» dans le respect et les limites l'un de l'autre... en cas d'abus... hummmm chaud devant, bonjour les dégâts !!!

    Macha :

    Jalouse je le suis si je suis amoureuse [arrêtez de rire bande de folles je SAIS à quoiqui vous pensez, je vous HAIS].

    ...Donc pas en ce moment nananère !

    Envieuse non, mais je sais dire à mes ami(e)s que je les envie ! Suis-je claire ?

    Jalouse reste un mot que j'utiliserais plutôt négativement. Envieuse c'est plus positif, par exemple j'envie Marieva d'avoir eu le courage de reprendre ses études, j'envie Mahée d'être célibataire et de monter sa boîte ! Mais ça veut dire surtout que je suis CONTENTE pour vous !!


    4 – LA GOURMANDISE

    Es-tu de celles qui doivent se surveiller et... te surveilles-tu ?

    Marieva :

    Gourmande oui, gourmet surtout. Je me surveille un peu, mais j'avoue que les plaisirs de la bonne chère sont comme ceux du sexe j'ai du mal à m'en passer ! Déguster un bon plat c'est un plaisir rare, presque aussi bon que de faire l'amour !

    J'affiche mes rondeurs, douces aux dires de certains, sans honte parfois... Plus difficilement a d'autres moments. Mais j'ai toujours du mal à résister aux bonnes choses, je n'arrive pas à m'en priver !

    Mahée :

    Je suis gourmande (pas gourmet) de « salé », de fruits ou de cochonneries, je craque pour le poulpe en boîte, les olives, les graines de tournesol, l'ananas, les pommes, les pâtes chinoises crues et les galettes de maïs (fajitas)... Mais je ne suis pas «boulimique» (sauf sexuellement –lol-), je mange aussi peu que je dors.

    Sauf que, l'âge/les emmerdes faisant... faut que je me remette sérieusement au sport (en chambre aussi, oui !)...

    Macha :

    Oh la question qui [me] TUE !! Rires !! Alors oui oui of course je suis de celles qui doivent absolument maigrir mais je ne me surveille plus ! Les régimes ne me réussissent pas et je perds des kilos sans rien faire [quand je vais pas bien] [mais c'est pas grave j'en ai en rabe].

    Quand on se fait une bouffe toutes les trois, franchement, ça me ferait mal de me surveiller !! Je précise pour nos futurs fans que je suis celle des trois MMM qui est la plus plus plus ronde !! Et y a pas photo !! [et y aura pas !]


    5 – LA LUXURE

    Quel est ton fantasme le plus récurrent ? La luxure et toi c'est... ?

    Marieva :

    Ahem mon fantasme le plus récurrent, dois je le dévoiler ici ... J'en rougis mais il est si banal. Ce serait moi et lui et lui...

    Ou une longue nuit de sensualité, avec quelqu'un que je pourrais découvrir lentement, doucement... Et qui me rendrais la pareille ! Du genre de celle dont on se souvient longtemps...

    Le sexe est quelque chose de naturel, de vital. La luxure c'est le sexe dans l'excès, et je ne sais pas si l'excès est forcément une bonne chose. Pour moi le sexe c'est un moment de partage, d'échange, et je déteste les partenaires qui ne pensent qu'à eux !

    Mahée :

    Mon fantasme... houuu... avoir une vraie relation homosexuelle «consentante» (lol) ; j'ai déjà «goûté» mais pas dans des conditions idéales («elle» m'avait saoulée au champagne la salope –lol-, je ne me souviens plus très bien et je n'étais pas aussi libérée qu'aujourd'hui ;-)).

    La luxure ? je pourrais en être victime... mais mon mental ne suit pas... j'aime trop cette boule au ventre que l'on ressent lorsque l'on est «en amour» !

    J'ai besoin d'harmonie et d'admirer/découvrir l'autre, besoin de symbiose intellectuelle, épidermique, artistique et sexuelle à la fois...

    Les « plans culs » ? faudrait que j'apprenne... je n'ai plus envie d'investissements autres que libidineux... mais bon, ma nature me freine... à suivre... ;-)

    Macha :

    J'ai [malheureusement] réalisé les fantasmes que j'avais... Quand j'en aurais d'autres je vous fais signe...

    La luxure ? Heu... J'utilise rarement ce mot car il contient luxe. Et je ne vois pas en quoi le sexe serait un luxe ? Le sexe est une chose naturelle que j'ai, personnellement, découvert tardivement. Cette recherche du plaisir est une fin en soi [ou une faim en moi ? Bon heu].

    Je suis très égoïste sexuellement en général. Genre je ne supporte pas de ne pas avoir de plaisir... J'ai des goûts assez spéciaux en matière sexuelle mais heu, on a ouvert ce blog pour raconter ça non ? Bon !


    6 – L'ORGUEIL

    Es-tu quelqu'un de fier et... qu'est-ce qui te rend fière ?

    Marieva :

    Je suis quelqu'un de très fier, dans le bon sens du terme bien sur mais aussi dans un autre moins bon.

    Je suis fière de moi, de la façon dont j'ai mené ma vie. Fière de pas mal de choses que j'ai faites, mes enfants, mes engagements, mes remises en questions...

    Mais je sais aussi que ma fierté (disons-le, mon orgueil !) m'ont parfois mené a des situations qui auraient pu me détruire. Mais j'essaye de faire de ce défaut une force, et il m'a permis de garder la tête haute souvent, quand intérieurement j'aurais voulu m'enfuir en pleurant...

    Mahée :

    Je crois qu'on utilise l'orgueil comme bouclier lorsque l'on a beaucoup souffert (à moins d'une tare intrinsèque...) ; alors oui je suis orgueilleuse... ou plutôt fière disons...

    Fière de ce que je suis parvenue à faire/à apprendre par moi-même ;

    Fière de mes fils que j'ai élevés seule avec des valeurs qui se perdent et qui font d'eux des «mecs bien» et pas des «mecs de biens» et d'apparats, ils sont gentils, respectueux et s'entendent à merveille depuis toujours ;-) ;

    Fière d'être restée intègre malgré les putains de coups durs/bas que j'ai surmonté à grands peines... ;

    Fière de n'avoir pas besoin d'être «reconnue» dans la rue ou par les autres, pour exister... même si j'aime être appréciée par ceux que j'aime, pour ce que je suis ou fais, simplement... les projecteurs et autres faux soleils ne m'attirent pas du tout...

    Macha :

    Je suis fière de certaines choses que je fais, ouais... Artistiquement surtout. J'ai fait des années de thérapie rien que pour formuler cette phrase dans ma bouche je suis fière de MOI !

    Sinon je suis fière de mes enfants quand ils montrent tout le bon qui est en eux, la gentillesse qu'ils ont surtout les uns envers les autres. Je suis fière quand on me dit qu'ils sont polis et qu'ils travaillent bien ! Je suis fière de vous les filles... Et fière d'être votre amie... Mais pas tout le temps !! [mais ça aussi je le dirais sur ce blog !!] Mais je ne suis pas orgueilleuse ouhla non, pas assez sûre de moi pour ça... Ca viendra ! Rires !


    7 – LA PARESSE

    Es-tu paresseuse ?

    Marieva :

    Paresseuse oui, de nature ! Même si je laisse peu de fois ce côté-là prendre le dessus ! Mais qu'est-que j'aime paresser avec certaines personnes !!!

    Mahée :

    Je commence à apprendre à faire des compromis avec moi-même ; c'est difficile car je suis entreprenante.

    Si je n'étais pas si passionnée par 1000 choses, n'avais pas autant de projets et de responsabilités... je pourrais être paresseuse... un peu ;-).

    Paresser mmm ...rester sur une plage à lire, à écouter les vagues... traîner au lit après l'amour... prendre un long bain... me balader dans la PINK city... rêver (ah ça, ca va !)... ça me suffit ou... suffirait...

    Macha :

    Je suis la REINE des paresseuses ! Je chante tous les matins c'est la ouate que je préfère !

    En même temps je fais mille choses à la fois mais en soupirant !!



    ***QUESTION SUBSIDIAIRE***

    Nomme un autre péché « capital ou capiteux »... qui te correspondrait assez bien...

    Marieva :

    S'il en est un que je revendique c'est la sensualité, dans le sens de ce besoin de toucher et d'être touchée. Je suis sensuelle avec ceux qui m'entourent, je suis sensible aux odeurs, aux textures, aux sons, aux ambiances... Celui qui voudra me séduire devra en tenir compte sans cela il n'aura aucune chance de trouver le chemin de mon corps ... *sourire*

    C'est la joie aussi dans ce qu'elle a de plus simple, et de plus vrai, la joie du cœur, celle du corps ... La joie d'être en vie de respirer de sentir et ressentir. La joie du partage, de l'échange...

    Mahée :

    A part l'impétuosité... à part mon tempérament (trop ?) sentimento-romantal tactile....... peut-être l'indifférence, dans le sens où je crois avoir acquis la capacité de choisir sans être déterminée par une raison... beaucoup (trop) de choses m'émeuvent dans notre «si vile» humanité... mais -parce que trop vécu de drames- peu me font changer de trajectoire... parce qu'aussi... le fameux libre arbitre, les décisions que nous prenons, ce que nous acceptons ou pas... font de nous ce que nous sommes et que... la compassion n'est à mon sens que l'outil des lâches... démissionnaires ! L'action est plus efficace (et sincère) que la plainte...

    Macha :

    Si l'écriture en était un, je prends ! J'en use et abuse tous les jours ! Sur mon pc sur mes blogs par mails dans des textes cachés quepersonnenelira dans des carnets [même sans spirale] dans des cahiers et même que c'est moi qui écrivais [mea culpa] sur les murs du lycée [du Baudelaire !!]

    Si la tendresse en est un, je prends aussi... Je ne peux pas m'empêcher d'être tendre avec mes ptits cochons et les gens que j'aime... Les caresser les toucher les embrasser leur dire je t'aime jtm je te t'aime ou T'M' !



    9 commentaires
  • Par Mahée

    Les 3 drôles de GARCES (disons-le !!!) que nous sommes, sont également 3 drôles de gonzelles bien occupées... qui, néanmoins, vous concoctent de la belle ouvrage... ;-)

    Vous n'avez plus long à attendre avant la première "vraie" note du trio infernal... mais, pour la mise en bouche -plat de consistance préféré des 3M- je tiens à vous parler du prochain sujet de raide-action qui occupera ces dames :

    Les 7 péchés capitaux (capiteux, préfèrent-elles dire !).

    Les connaissez-vous par coeur ? Allez... je suis bonne, je vous aide :
    "avarice, colère, envie, gourmandise, luxure, orgueil, paresse".

    Grounch ! le décor est planté !

    Avez-vous remarqué comme certains d'entre ces péchés -voire tous!-, ont l'air dérisoire de nos jours ?! Ils sont devenus tellement communs !!!

    Le papeux Grégoire le Grand, à l'origine de cette liste, à la fin du VIè siècle, serait inquiet s'il voyait la concurrence que nous lui faisons de nos jours, avec notre "nouvelle liste"...

    Alors, caducs les 7 péchés ? Aurions-nous de nouveaux 'tits-diables à fouetter... à tirer par les queues ? Oui, vous verrez... ! (sujet d'une note ultérieure, encore une à venir ! Que de promesses ! ;-)).

    Pour ceux qui se demande ce qu'est un péché capital, c'est bien simple : on peut supposer qu'il est celui qui entraîne et explique les autres !

    Pas de méprise : ne confondons pas "péché capital" et "péché mortel"... ce dernier se trouvant dans les 10 commandements... mmm alors moins graves les capitaux ?!!

    (petite légende que j'adore : un saint devait choisir un des 7 péchés capitaux, il choisit celui qui lui parut le moins grave : la gourmandise. Parmi tous les plaisirs gustatifs, il découvrit le raisin, puis le vin... avec lui, il commit les 6 autres péchés... ! MDR)

    Quant à Kant... qui disait : "les hommes ne sont pas méchants ; ils sont mauvais", il n'aurait pas tort !!!
    Etre méchant c'est faire du mal pour faire du mal ; être mauvais c'est faire du mal pour son propre bien ! Nuance !

    (Han! tout fout'le'Kant !!!)
    (Mais rassurez-vous, on ne va pas faire ombrage sur notre terrible époque : les méchants existent encore !).

    Alors les drôles de GRÂCES ? Hein ? prêtes pour nous présenter sous la forme des "7 péchés capiteux" ??? (nb : yep lol je sais... ça part par mail demain matin !).

    Aux autres : rendez-vous donc ICI demain soir, heure de Toulouse (quart d'heure toulousain compris !).

    Smackssss tout le monde...

    Baisers Marieva et Macha...

    Bise Charlie...

    Bonne nuit ;-)


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique